MOVIES 2000, LA PETITE BOUTIQUE DES HORREURS

MOVIES 2000, LA PETITE BOUTIQUE DES HORREURS

SITE DE VENTE EN LIGNE DE LA LIBRAIRIE MOVIES 2000, 49 RUE DE LA ROCHEFOUCAULD 75009 PARIS

Bienvenue chez nous,
Bienvenue chez vous !
Il est possible de commander par correspondance : vos chèques libellés à l'ordre de Metaluna Productions, 23 rue d'Anjou, 75008 Paris...
Ou par Paypal : option "ajouter au panier".
Pour raison de praticité, tous les frais de port sont gratuits !
Merci de nous rejoindre, de nous faire confiance...
Movies 2000 existe depuis Avril 1979.


samedi 3 avril 2010

SPASMO - DVD - 9,99 €




SPASMO

1973. Italie. Réal.: Umberto Lenzi. Scén.: Giuseppe Boller, Massimo Franciosa, Umberto Lenzi, Luisa Montagnana. Int.: Robert Hoffman, Suzy Kendall, Rosita Torosh, Monica Monet, Ivan Rassimov, Guido Alberti. Prod.: Ugo Tucci, UTI Produzioni Cinematiche. Distr.: Neo Publishing.

Umberto Lenzi, multi-tâches, et parfois même multi-taches, se devait de passer par la case giallo pour justifier son image de faiseur sur mesure. Après Si Douce si perverse, Orgasmo (magnifico...), Paranoïa et Sept orchidés tachées de sang, il complique les choses avec ce Spasmo pas toujours d’une clarté évidente. De même que le bunuelien Charme discret de la bourgeoisie, tourné l’année précédente, reposait sur l’impossible repas d’un groupe d’amis toujours perturbé par un élément extérieur, ce récit s’amuse à compliquer de façon dramatique les amours de Robert Hoffmann et de Suzy Kendall. C’est bien simple, malgré leur consentement mutuel, dès que le premier s’approche d’un peu trop près de l’héroïne déjà frémissante, une catastrophe se intervient aussitôt.
Basé sur l’attente donc, le récit se traîne dans toute sa première partie à nous dérouler un canevas qui va s’avérer à terme relativement incrédible. Mais incrédible dans le sens où l’entend ce genre particulier du giallo italien. Proche du surréalisme et de l’écriture automatique, quand la cohérence du signifiant laisse place à une dérive visuelle poétique. De l’invraisemblance pour la beauté du geste, du geste gratuit en quelque sorte. Difficile d‘approfondir sans gâcher la révélation finale, mais Lenzi brosse là une série de caractères complexes habités par une folie intérieure capable de se déclencher à tout moment. Tel ce maniaque, pourfendeur à l’arme blanche de mannequins inanimés, en référence à une fameuse scène de Six femmes pour l’assassin.
Avec ses effets de caméra subjective, une excellente partition d’Ennio Morricone et la prestation de Suzy Kendall, toujours impressionnante, le film se laisse voir avec un certain plaisir. C’est d’ailleurs tout ce qu’on lui demande...

BONUS :
Entretien de 16 minutes avec Umberto Lenzi, filmographies, fiche technique et une galerie photos.













1 commentaire:

  1. Bonsoir,
    Vous reste-t-il des exemplaires de Spasmo ?
    Bien cordialement.

    RépondreSupprimer